Slow Cosmétique

La Mention Slow Cosmétique est indépendante de tout label « bio » déjà existant.

Elle ne veut en aucun cas jouer le rôle de ces labels « bio » ou les remplacer. La Mention est un moyen supplémentaire de guider les consommateurs vers des produits et services inscrits dans une démarche globale engagée pour une beauté plus raisonnable, la démarche de la Slow Cosmétique.

La Mention Slow Cosmétique est attribuée lorsqu’une marque répond à une majorité de critères qui découlent de la Charte officielle de la Slow Cosmétique, dont les 4 piliers sont : écologique, sain, intelligent et raisonnable.

 

Nature & Progrès

Nature et Progrès est une association de consommateurs, de producteurs agricoles et de professionnels de la cosmétique biologique unis dans un même mouvement en faveur d’une agriculture biologique respectueuse de la biodiversité, du tissu rural et du savoir-faire agricole sans le refus du progrès.

L’objectif est donc de développer des produits respectueux des hommes, des animaux, des plantes et de la planète.  Le cahier des charges du label Nature & Progrès est très strict : pour qu’un produit soit labellisé, il exige que 100% des ingrédients soient issus de l’agriculture biologique et qu’un minimum de 70% des gammes de la marque soit labellisés Nature et Progrès. De plus, l’entreprise doit adhérer à la Charte générale de Nature & Progrès concernant les enjeux environnementaux, sociaux, économiques et humains.

Nature & Progrès c’est : des ingrédients végétaux issus de l’agriculture biologique ou d’une cueillette règlementée, produits garantis sans OGM, sans conservateurs, parfums et colorants de synthèse, silicones et matières issues de la pétrochimie, matières premières d’origine animale et tests des produits sur les animaux.

 

BDIH

BDIH, créée en 1951, est l’association fédérale des entreprises commerciales et industrielles allemandes pour les médicaments, les produits diététiques, les compléments alimentaires et les soins corporels. BDIH comprend un groupe de travail sur les cosmétiques naturels qui a défini une charte et un cahier des charges précis concernant la fabrication de produits de beauté naturels.

Le cahier des charges BDIH est construit sur une “liste positive” d’ingrédients autorisés. Un seul ingrédient non autorisé exclut la certification du produit entier. La composition des cosmétiques naturels labellisés BDIH est contrôlée par des instituts de contrôle indépendants.

Ce sont des cosmétiques formulés à partir de matières premières naturelles, issues du règne minéral ou végétal autant que possible de culture biologique contrôlée ou de cueillette sauvage contrôlée. Sans OGM, parfums et colorants de synthèse, silicones, parabens, paraffine et autres dérivés du pétrole et matières premières éthoxylées.

La transformation des matières premières en préparations cosmétiques doit se faire avec précaution et subir peu de processus chimiques. Pas d’ingénierie génétique, ni de radiations ionisantes dans la production et le traitement des produits agricoles. Les emballages doivent être économes et respectueux de l’environnement.

 

Cosmebio

Cosmebio est née en 2002 de la collaboration d’une dizaine de laboratoires cosmétiques engagés dans l’élaboration d’un cahier des charges d’une cosmétique éthique.

La charte Cosmebio a donné naissance à un cahier des charges très exigeant déposé auprès du Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi et paru au Journal Officiel le 09 Avril 2003. Ce référentiel définit de façon stricte, transparente et sans ambiguïté, la « cosmétique Ecologique et Biologique ». Le contrôle est effectué par des organismes certificateurs indépendants et agréés comme Ecocert ou Qualité France qui labellisent les produits cosmétiques, et non les marques.
Il existe deux niveaux de certification : le label Bio, pour – cosmétiques écologiques et biologiques – et le label Eco pour des – cosmétiques écologiques

95% minimum des ingrédient sont naturels ou d’origine naturelle.

95% minimum des ingrédients végétaux sont issus de l’agriculture biologique.

10 % minimum du produit fini sont issus de l’agriculture biologique.

 

 

Ecocert

Ecocert est un organisme de contrôle et de certification agréé par le Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche et par le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi. En termes de structure et de procédures, Ecocert est accrédité par le COFRAC -Comité Français d’Accréditation- selon la norme ISO 65 qui exige indépendance, compétence et impartialité. Les fabricants écocertifiés sont ainsi contrôlés 2 fois par an par un auditeur Ecocert indépendant.

95% minimum des ingrédient sont d’origine naturelle.

10% minimum des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.

5% maximum font partie d’une liste très restreinte de molécules synthétiques qui demeurent indispensables comme agents de conservation. Une liste positive limitée, précise les molécules autorisées, dont la présence doit par ailleurs être explicitée sur l’emballage.

 

Cosmos Organic

pour COSMetic Organic Standard, est un label international à échelle européenne qui a été développé par cinq membres fondateurs qui représentent les labels cosmétiques biologiques de différents pays d’Europe :

  • BDIH (Allemagne)
  • Cosmebio (France)
  • Ecocert (France)
  • Icea (Italie)
  • Soil Association (Grande Bretagne)

Ils se sont réunis en association dans le but de définir des exigences minimales communes et d’harmoniser les règles de certification des cosmétiques biologiques et naturels en Europe.

Agro-ingrédients transformés physiquement – au moins 95% du total de ces ingrédients doit être biologique et une liste détaille ceux qui doivent obligatoirement être biologiques. Seule une transformation physique simple est autorisée (identique à l’alimentaire).

Agro-ingrédients transformés chimiquement – faits à partir de matières premières agricoles et selon des procédés de fabrication propres conformes aux principes de la “Chimie Verte”. Il existe de plus une liste des ingrédients qui doivent être obligatoirement biologiques

 

Natrue

C’est un groupement d’intérêt international de fabricants de cosmétiques naturels et biologiques dont l’objectif commun est de préserver le niveau d’exigence le plus élevé possible pour les normes applicables aux cosmétiques naturels et biologiques ainsi qu’aux ingrédients qui les composent.

70% au minimum des ingrédient sont issus de l’agriculture biologique contrôlée et/ou de la cueillette sauvage certifiée conformément à la réglementation européenne en matière de production biologique. Il fixe également une teneur minimale en substances naturelles non modifiées plus élevée que pour le premier niveau de certification.

95% au minimum des ingrédient sont issus de l’agriculture biologique contrôlée et/ou de la cueillette sauvage certifiée conformément à la réglementation européenne en matière de production biologique. Il fixe également une teneur minimale en substances naturelles non modifiées plus élevée que pour le deuxième niveau de certification.

 

Vegan Society

Cette marque déposée depuis 1944 est le standard international pour les produits vegan.

Avec ce logo, vous avez la garantie que le produit ne contient aucun produit ou sous produit animal, que du végétal. Evidemment vous avez également la garantie qu’aucun test sur les animaux n’ont été effectué.

 

Leaping Bunny

Leaping Bunny date de 1998. Il a été créé par des associations de défense des animaux des pays de l’Union Européenne et d’Amérique du Nord.

Ce label certifie que les produits vendus n’ont pas été testé sur les animaux et les marques n’ont pas le droit de vendre dans les pays où ces tests sont autorisés.

Le groupe auquel appartient la marque n’est pas soumis à la même obligation.

 

Cruelty Free PETA

Tout le monde connait PETA ou en tout cas a entendu parler de cette organisation qui lutte contre la violence animale : fourrure, cuir, cirques mais aussi contre l’expérimentation animale. PETA est aussi bien connue grâce à son ambassadrice Pamela Anderson.

PETA délivre deux type de labels :

  • Cruelty free : ce label proscrit les tests sur les animaux
  • Cruelty free and vegan : Celui-ci garantit que la marque ne test pas sur les animaux et que les produits ne contiennent aucun ingrédient d’origine animale.

Les marques ne peuvent pas vendre leurs produits dans les pays où les tests sur les animaux sont autorisés et par contre à l’inverse de Choose Cruelty free, le groupe auquel appartient la marque n’est pas soumis à cette même éthique.

 

Qualité France

Qualité France SAS est un organisme de contrôle et de certification qui intervient dans de nombreux domaines et notamment l’Agriculture Biologique et les produits biologiques.

Qualité-France a élaboré un référentiel qui distingue les « Cosmétiques Biologiques » et les « Cosmétiques Ecologiques ». Pour les deux labels, le taux minimum d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle doit être de 95 %. Tout comme pour le label Ecocert, les « Cosmétique Biologique » doivent contenir au moins 10 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique (sur le total des ingrédients) et les « Cosmétique Ecologique » doivent en contenir au moins 5 %.

 

Ecocert Engagement Biodiversité

Pour valoriser les organisations qui placent l’enjeu biodiversité au cœur de leur stratégie, ECOCERT a développé le référentiel « Engagement Biodiversité ». Les sept caractéristiques du label Engagement Biodiversité sont les suivantes :

  • Un label universel qui s’adapte à toutes les typologies d’organisations au niveau international (petite ou grande entreprise, collectivité, territoire, parc naturel ou aire de conservation….)
  • Un label qui traite de la biodiversité locale comme de la biodiversité impactée tout au long de la chaîne de valeur de l’organisation, sur les territoires directs et indirects liés à ses activités.
  • Un label qui s’attache à favoriser la prise de conscience du rôle et de la dépendance des organisations par rapport à la biodiversité.
  • Un label qui implique les parties prenantes afin de connecter l’organisation avec son territoire au service du partage d’informations et de la capitalisation de l’expérience.
  • Un label centré sur la mesure d’empreinte biodiversité au travers d’une évaluation régulière des pressions exercées par les activités de l’organisation sur la biodiversité plutôt que focalisé uniquement sur l’inventaire de la biodiversité à un instant donné. Cette approche favorise la résilience des écosystèmes et contribue à renforcer la robustesse de leurs fonctions écologiques.
  • Un label qui privilégie l’évitement et la réduction des pressions exercées sur la biodiversité au niveau de l’exercice du métier, en anticipant les impacts dès la phase de conception des projets, sans oublier les aménagements écologiques des infrastructures.
  • Un label valorisant une dynamique d’amélioration continue de la performance biodiversité permettant à chaque organisation suite à son analyse, de monter en maturité et d’agir progressivement au quotidien sur les leviers permettant de réduire les pressions sur les écosystèmes tout en générant des impacts positifs sur les territoires.